Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 18:10

Cette fois-ci, c’est fini. L’équipe d’Ecosse n’ira pas en France et doit maintenant se préparer pour les éliminatoires de la coupe du monde 2018.
Le match contre la Pologne a achevé tout espoir. Le match nul, 2-2, ne fut pas suffisant car au même moment l’Irlande battait l’Allemagne, 1-0 a Dublin. Les résultats commencèrent a vaciller avec la défaite contre la Georgie, 1-0, suivi d’une autre contre l’Allemagne a Glasgow, 3-2, malgré un match époustouflant.
Au meilleur des cas, l’Ecosse aurait terminé troisième pour les barrages, et tout le monde pensait déjà l’accepter. Evidemment, L’Allemagne prenait la première place et derrière, ça se dénouait dans un mouchoir.
Les bons résultats de l’écosse, pas de défaites contre les irlandais ou polonais, restent mitiges quand ils souffrent face a la Georgie. Ces campagnes de qualification ne se font pas que sur un ou deux bons résultat mais sur deux ans d’effort et de travail.
On se demande alors si Strachan, l’entraineur, gardera son poste dimanche soir après le match contre Gibraltar. Et ce fut l’une des premières questions posées par les journalistes. Il refusa d’y répondre car, comme tout le monde, jeudi soir, il était au bord d’une grosse déprime.
Le match contre la Pologne était une vraie montagne russe d’émotion. Les visiteurs marquent au bout de trois minutes, un but selon Strachan, qui aurait du être signale hors-jeu. Une égalisation de toute beauté de Ritchie avant la mi-temps, redonnant espoir. Fletcher, enfin, donnait l’avantage et a ce moment-la tout Hampden se trouve sur un nuage de Bonheur.
Il allait être de courte durée car on apprenait rapidement, grâce a la technologie actuelle des portables, que l’Irlande venait de marquer a Dublin contre l’Allemagne. Une troisième place au mieux serait a prendre.
Malheureusement, avec le dernier coup de ballon, sur coup franc, la Pologne égalisait et le rêve s’envolait définitivement. Personne ne touchait le ballon qui s’écrasait sur un des poteaux et partait tout doucement s’écraser sur l’autre, finissant son chemin dans les filets. Marshall, le gardien, ne pouvait rien y faire.
Il est encore trop tôt pour savoir si Strachan sera reconduit comme entraineur de l’équipe nationale. Les dirigeants et joueurs semblent content de l’homme en charge, mais une fois de plus, les supporteurs ne sont pas tous derrière. Pourquoi n’avoir pas donne a Griffiths une vraie chance de montrer son talent, et peut-être marqué quelques buts ? Question a laquelle une réponse n’a pas encore été trouvée ou donnée.
Y-a-t-il eu une amélioration sous Strachan ? Oui et non. On sent que personne d’autre n’aurait fait mieux, surtout après la déroute avec Levein. Mais, les résultats n’ont pas trop changes : Ils étaient dans le pot numéro 4 et finissent quatrième, logique donc, avec une seule victoire sur les trois premiers.
Beaucoup de joueurs pensent aussi que la malchance vint contre l’équipe, surtout dans le match en Georgie. Mais, ces choses rien ne peut y faire…

Partager cet article

Repost 0
Published by Erwan Ansquer - dans ecosse football foot ecossais
commenter cet article

commentaires

JM 15/10/2015 09:17

A noter tout de même que si l'Ecosse a été éliminée, en aurait-il été de même s'il n'y avait pas eu l'intrusion d'un supporter polonais sur le terrain peut-être par défi, saluer Robert Lewandowski l'attaquant et meilleur joueur polonais de l'équipe, ce qui a conduit à une prolongation des arrêts de jeu, fatal à l'équipe de Strachan... L'Ecosse n'aurait quoiqu'il en soit sûrement pas été ridicule en France, faisant jeu égal face aux Polonais, aux Irlandais, et même les Allemands qu'ils ont bousculé... Bien dommage quand même

Présentation

  • : Le blog de Erwan Ansquer
  • : Toutes les dernieres nouvelles du foot ecossais avec une analyse chaque semaine des resultats et des matchs a venir.
  • Contact

Résultats


Recherche

Liens